Méthode éprouvée et efficace pour sauver des arbres

Votre texte de paragraphe(3)

Droits d’auteur : ce texte, cette plaquette et tout ce que contient ce site sont soumis à droits d’auteurs. Il est interdit de l’utiliser en dehors des autorisations expressément accordées par une convention signée. Vous pouvez néanmoins partager cette page, afin de la diffuser. Vous pouvez aussi l’imprimer pour la partager. Vous veillerez à ce que l’origine et LATANA.ORG soit mentionné.

 

 

 

 

 

RÉSUMÉ :

 

Dans l’ordre d’efficacité :

 

 

NE PAS AGIR sur ses propres arbres (en général c’est inutile, et ce sont les arbres les plus concernés par les erreurs destructrices)

 

S’INVESTIR avant, en travaillant sur les PLU, projets de lois, consultations publiques, s’informer, se former, veiller.

 

RÉAGIR vite et aimablement, au sujet des arbres des autres, privés ou publics (ça influence toujours, et parfois, et de plus en plus, ça fait changer d’avis)

 

 

La défense des arbres se passe de nombreuses façons. La première est de ne rien faire avant de s’informer. Cela évite de tailler ou d’abattre inutilement les arbres dont on a soi-même la charge.Donner son avis éclairé influence les autres et les fait changer d’avis au sujet d’un élagage ou un abattage. Le dialogue, la pédagogie, la ténacité, la bonne humeur et la patience sont les plus efficaces. La guerre est usante, empêche la pédagogie et la disponibilité pour apprendre et changer. La loi est indispensable à aborder car c’est un levier efficace.

 

 

Faites l’humus, pas la guerre !

 

 

 

 

Pourquoi ?

 

Comment s’organiser ?

 

Avec quels outils ?

 

 

*********

 

 

Pourquoi sauver les arbres ?

 

Parce qu’ils restaurent le climat !!

 

 

La protection des arbres est une affaire de temps : il ne faut pas attendre !

 

Les professionnels et décideurs sont exposés à : 99% avec des machines toujours plus belles et rapides et à

 

1% avec la diffusion des connaissances qui hurlent toutes de ralentir

 

 

Un arbre met 500 ans pour pousser, 5 minutes pour tomber

 

 

Les idées à défendre pour les arbres :

 

 

1-les arbres sont des êtres vivants et il faut en connaitre la physiologie pour bien les « gérer »

 

2-Les « gérer » ce n’est pas les tailler mais préserver leur sol et leur microclimat

 

3-Mesurer les risques de façon rationnelle. Il faut arrêter de voir les arbres d’abord comme un danger : un mort par an par accident dans la presse. Rien dans les statistiques officielles tellement c’est faible. Les arbres vont nous sauver !

 

4-prendre soin de leur sol et de leur espace vital aérien et anticiper les cohabitations avec les réseaux, les agriculteurs, les bâtiments, la sylviculture, les loisirs

 

5 -conserver de vieux arbres et des arbres morts, mutualiser la gestion des risques de leur conservation

 

 

 

 

Les fausses idées à combattre sont :

 

 

1-« la taille serrait bénéfique pour les arbres » : en général NON et elle leur nuit

 

2-« la taille serrait bénéfique pour notre sécurité » : en général NON et au contraire elle les rend plus fragiles car faites en dehors des règles de l’art

 

3-« les arbres pourraient vivre dans des pots de fleurs géants » : NON nous avons besoin d’eux en pleine terre

 

4-« remplacer des vieux arbres par des jeunes » : NON, nous n’avons ni la place, ni le temps

 

5-« les maladies doivent être diagnostiquées et éliminées » : on doit agir AVANT et tolérer autant que possible les incertitudes de la nature, aussi belle ou piquante qu’elle soit. Le principal pathogène des arbres, ce sont nos connaissances erronées.

 

 

 

Comment s’organiser ?

 

 

– Il faut savoir que chacun peut agir, seul ou à plusieurs.

 

– La communication et la pédagogie jouent le principal rôle dans la préservation des arbres.

 

– Avant tout, il faut se renseigner, mener une enquête, chercher les documents, les associations locales, consulter les bonnes sources.

 

– Ensuite il faut lancer une alerte pour regrouper les personnes touchées, les rencontrer, les motiver.

 

-Une association de plus d’un an peut demander l’aide juridictionnelle pour financer les couts juridiques de ses actions, dans le doute, monter une association rapidement.

 

 

 

Avec quels outils ?

 

 

Le Barème de l’Arbre

 

 

 

En ligne et gratuit il est utilisable par tous, il suffit de répondre aux questions pour avoir une évaluation du prix de l’arbre, qui peut atteindre des dizaines de milliers d’euros. Cet outil est très efficace pour communiquer et convaincre. Il est utilisé aussi par les juges.

 

 

 

 

S’informer auprès des bonnes sources : livres, sites, professionnels qualifiés (CS arboriste-élagueur, experts, Mémento de l’arboriste volume 2, nombreux livres de Christophe Drenou dont « L’arbre, au delà des idées reçues », fiches arbres du CAUE77 sur la biologie ou le juridique)

 

 

 

 

L’aspect juridique doit être étudié dès qu’un conflit ou désaccord survient. Le CAUE77 édite de nombreuses fiches. Des associations de défense de la nature et des arbres (FNE, ASSAUPAMAR, Lanatureenville, etc.) ont toujours plusieurs procès en cours et en gagnent de nombreux.

 

 

 

https://youtu.be/G-2hVeUAOms?si=lLUa7P-wU80dUdTt

https://www.arbrecaue77.fr/content/comment-vit-un-arbre

 

https://www.arbrecaue77.fr/legislation

 

https://www.caue77.fr/content/plaidoyer-pour-une-loi-arbres-hors-foret

 

https://www.baremedelarbre.fr/

https://fne.asso.fr/